Moah

“Moah, c’est moi, c’est ceux et celles que j’aime, que j’observe, que j’écris.

Une discipline, un exutoire, une prise de vue.

Une écoute, une relecture à voix haute.

Une phrase à l’arrachée, parfois quelques paragraphes sans cesse retravaillés.

Une utilisation déraisonnable des virgules, des points virgules; jusqu’à y perdre le sens du début.

C’est égoïste et sans complaisance.

D’amour aussi ; pour vivre aussi.”

Mahé

 

Leave a Reply