Psalm 34:8

Les rues sont vides. Les esprits aussi semblent-ils. L’écho du monde autour renvoie des visages masqués. D’un coup je comprends, tous ces masques, en juste proportion à toute cette censure. Le miroir toujours là pour qui regarde. Plus je regarde plus je sens le sol sous mes pieds s’ouvrir sans savoir à quoi me raccrocher. Dans un wagon de tramway presque vide j’entends chanter.Il a …

Robinson entouré de bouffons

Je réfléchissais à la solitude. Ce de manière très éparpillée. Je pensais à ce film français, “l’exercice de l’état”, qui incarne à la fois le chacun pour soi, la trahison, la fausse loyauté, et ce autour d’un personnage central: le ministre. Personnalité publique entourée mais seule et “sans amis” qui en vient à se bourrer la gueule avec son nouveau …

Oui oui, tout à fait, nan nan

Un balbutiement précipité pour remplir et déguiser ce qui met mal à l’aise. En essayant de rester poli mais finalement en laissant le chat s’échapper du sac. C’est dur d’être élégant dans la précipitation. Un trébuchement, les mots sortent à l’envers, le corps se tortille un peu, le regard cherche la porte de sortie. Sauf qu’il n’y a pas de …

Faire surprise le passé

Une photoElle porte en elle le temps qui a passéLe signe des heures et des années qui se sont écouléesCelle qui pendant un instant a représenté le présentAujourd’hui elle incarne ce qui nous en sépareElle pose la question de ce qui s’est passé entreQu’est-ce qui a bien pu se passer?

En temp réel

Fuseaux parallèles qui ne se croisent jamais. Au mieux ils se rapprochent, puis s’éloignent ensuite. Puis ils recommencent. Une danse d’allées venues sur des lignes imaginaires, inventées pour créer des repères ou bien était-ce pour créer encore plus de distance. Dans les cadrans d’une montre trop chère, ils sont là, côte à côte mais jamais à côté. Un peu comme …

En fin

Dans le train vers la fin de l’annéeAssis dans le sens contraire de la marcheRegarder avec gratitude l’année qui s’éloigneEn route vers la nouvelle

Geisha des quartiers populaires

Plus qu’un “déjà vu”, c’est un “déjà vécu”. La scène se répète à l’identique à l’exception du jour et de la nuit. Nuit. Elle s’approche du passage piéton et s’engage. Il arrive face à elle, le regard inquisiteur qui ne flanche pas et le sourire au coin des lèvres. Un aplomb effronté presque enfantin. Il ne lâche rien et continue …

Diwali

À chaque pas posé, le ciel s’ouvre, se découvre, les recouvre en douceur de sa splendeur qui veille. Poussière d’étoile; les songes s’élèvent et à leur rencontre les prières descendent. Un rendez-vous sans impact dans l’invisible. L’histoire déjà écrite se révèle dans la lueur céleste. Maitre du temps imprévisible, le monde en ses quatre coins les rassemble créant l’espace pour …

Le coude et l’épaule

Pointe osseuse sur cartilages noués. Sensations qui se découvrent et se jaugent. Sans se regarder, les corps s’observent. Un univers sur peau brûlée; le soleil a pris feu en pointillé avant de se poser en brasier sur des cheveux enroulés. Des corps où les saveurs se contemplent. Un coude contre une épaule. Une rencontre improbable; l’océan en témoigne. Satellite en …

A cinq heures d’ici

A cinq heures d’ici, il y a une autre vie. Plein d’autres vies. Elles sont pleines, elles respirent à plein poumon, avec lenteur, sourire et délectation. Ceux qui les vivent – ces vies -, ils prennent le temps, ils écoutent, ils regardent, entre eux ils communient. Ils s’attablent, mangent les légumes du jardin, se regardent en riant. L’amour se porte …